Autoroutes : « 40 millions d’automobilistes » et Mon AC dénoncent la lâcheté gouvernementale

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

peageAujourd’hui, mardi 10 mars 2015, le groupe de travail parlementaire sur les autoroutes doit rendre ses conclusions. Hier, son rapporteur, le député PS de l’Indre Jean-Paul CHANTEGUET, avait démissionné, jugeant les travaux orientés trop en faveur des concessionnaires autoroutiers. La publication du rapport devrait être la dernière étape avant la prise de décision d’un accord que le président de la République souhaitait « global et définitif ». L’association « 40 millions d’automobilistes » et Mon Automobile Club sont scandalisés par le manque de volonté et la faiblesse de l’Etat français face aux sociétés concessionnaires.

L’Etat ne défend pas l’intérêt général

En octobre 2014, suite à l’annonce d’une nouvelle hausse prévisionnelle des tarifs des péages pour 2015, la ministre des Transports Ségolène ROYAL se disait favorable à une baisse d’au moins 10% des prix des péages. En novembre 2014, c’est le député CHANTEGUET qui, dans une lettre adressée au Premier ministre Manuel VALLS et cosignée par plus de 150 parlementaires, demandait la résiliation pure et simple des contrats de concession avant la fin de l’année.

Pour Pierre CHASSERAY, délégué général de l’association « 40 millions d’automobilistes », « ces prises de positions claires et officielles de membres du Gouvernement et d’élus parlementaires aurait dû inciter les plus hauts responsables politiques à défendre à leur tour les Français en dénonçant les contrats devant le Conseil d’Etat, au nom de l’intérêt général, ou bien le rachat en vue de nouvelles négociations plus équilibrées, ce qu’il s’est refusé à faire. On se demande alors si, après avoir annoncé une remise à plat des contrats, le Gouvernement a en réalité le moindre pouvoir dans cette négociation face aux sociétés privées. On se demande également ce qu’il en est de la cohérence gouvernementale, nécessaire pour mener à bien des travaux d’une telle ampleur ».

Deux scenarii envisagés

Faute d’un accord scellé entre l’Etat et les sociétés concessionnaires au 1er février 2015, date de l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs, le Gouvernement avait instauré un gel des tarifs, en lieu et place de l’augmentation annuelle prévue à hauteur de 0,57% pour 2015. Cette décision devait constituer un argument de poids pour faire peser les négociations en faveur de l’Etat français. Mais selon les informations recueillies par « 40 millions d’automobilistes » et Mon Automobile Club, les arbitrages gouvernementaux en passe d’avoir lieu statueraient largement en faveur des concessionnaires et pourraient aboutir à 2 scenarii.

« La hausse des tarifs des péages – qui ne fait aujourd’hui plus guère de doute – pourrait se faire en deux temps : une première hausse au 1er juin, avant les grands départs en vacances, d’environ 0,4%, et une seconde hausse correspondant au reste de l’augmentation initiale répercutée l’année suivante. Le deuxième scenario possible serait la confirmation du gel des tarifs pour 2015, suivie d’une hausse lissée sur les 4 années suivantes, qui tiendrait compte du manque à gagner pour l’année 2015 » explique Rémy Rodriguez, président de Mon Automobile Club.

Il existe pourtant des solutions

« 40 millions d’automobilistes » et Mon Automobile Club rappellent que deux pistes sont encore envisageables pour renégocier les contrats et rendre un peu de pouvoir-rouler aux automobilistes : le rachat des autoroutes par l’Etat, ainsi que le demande Jean-Paul CHANTEGUET, qui aurait pour but de proposer l’établissement de nouveaux contrats de concession – plus avantageux pour l’Etat – avec les sociétés qui le souhaitent, ou bien la dénonciation anticipée des contrats devant le Conseil de l’Etat, au motif de l’intérêt général, qui aboutirait également à une renégociation, nécessairement en faveur des usagers des autoroutes.

 

 

Retrouvez tous nos communiqués en exclusivité sur www.fil-conducteurs.com, avant leur diffusion.

Inscrivez-vous dès maintenant, et venez échanger avec nous sur l’actualité ! Cliquez ici

 
Aller au haut

Newsletter

Recevez toutes les infos sur Mon Automobile Club
Termes et Conditions
Bannière
Bannière
Bannière