SORTIE DE ROUTE POUR LE MINISTRE DE l’ÉCONOMIE

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

peageDans un entretien accordé au quotidien Les Échos, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, annonce une hausse de la fiscalité absolument inacceptable pour les automobilistes. L’association « 40 millions d’automobilistes » et Mon Automobile Club en appellent au Président de la République afin de corriger les propos de son Ministre, dont la cupidité l’entraîne vers des mesures de matraquage fiscal.

 

La planète a bon dos

« Lorsqu’il s’agit de justifier la taxation des Français, beaucoup se sentent pousser des ailes écologistes » ironise Pierre CHASSERAY, délégué général de l’association. Cédant au ton du politiquement correct, le ministre de l’Économie justifie ce « rééquilibrage » par la nécessite d’une action environnementale. FAUX ! Faut-il rappeler au Ministre que les motorisations essence récentes émettent davantage de particules fines et de CO2 que les motorisations diesel ?

 

 

« Si la volonté de l’État était tout de même de rééquilibrer les taxes, mesure à laquelle « 40 millions d’automobilistes » est favorable, cela nécessiterait de le faire en abaissant la fiscalité essence, et non en augmentant celle des 80% d’automobilistes français ayant fait le choix du diesel sur les recommandations passées de l’État » insiste Daniel QUÉRO, président de l’association.

 

De plus, l’association « 40 millions d’automobilistes » et Mon Automobile Club dénoncent cette intention malsaine d’opposer les Français entre eux, avec d’un côté les bons roulant à l’essence et d’un autre, les mauvais propriétaires de diesel.

 

Plus de 4 milliards d’euros de taxes annuelles supplémentaires

« Il existe des minima de taxes imposées par des directives européennes. La France outrepasse ces taxes, que ce soit sur le diesel ou sur l’essence, et pourrait donc raisonnablement songer à abaisser la fiscalité des automobilistes roulant à l'essence plutôt qu’augmenter celle des diésélistes, pour redistribuer aux Français du pouvoir d’achat plutôt que de leur ôter du pouvoir rouler » précise Rémy Rodriguez, président de Mon Automobile Club.

 

«  40 millions d’automobilistes » et Mon Automobile Club rappellent qu’1 centime d’euro de taxe en plus sur le diesel équivaut à 350 millions d’euros de recettes pour l’État et qu’à cela, il conviendra d’ajouter la TVA qui s’applique sur cette même taxe TICPE.

 

Ainsi, 2,6 centimes d’euros par an pendant 4 ans équivalent à 10,4 centimes d’euros auxquels il convient d’ajouter 2,08 centimes de TVA. L’annonce de Bruno Le Maire prévoit donc 12,48 centimes d’euros de hausse de la fiscalité, soit 4 milliards 368 millions d’euros de taxes supplémentaires…

 

Aussi, nous demandons au Président de la République de corriger ce dérapage incontrôlé de celui qui, il y a quelques mois encore, précisait que les automobilistes étaient surtaxés...

 
Aller au haut

Newsletter

Recevez toutes les infos sur Mon Automobile Club
Termes et Conditions
Bannière
Bannière
Bannière